• Approche cartésienne de la géobiologie

    Approche cartésienne de la géobiologie :arc en ciel

    Nous avons besoin de comprendre les choses, de les expliquer. La science a tendance à réfuter tout ce qu'elle n'a pas encore pu expliquer. C'est pourquoi la géobiologie est qualifiée de ''pseudo-science''.

    Pourtant nous avons déjà recensé beaucoup d'observations et d'analyses qui illustrent les effets des émanations du sol, du sous-sol et au-delà, de tout autre matériau, sur notre état physique ou mental.
    Joseph Bikner, dans son livre ''L'influence du lieu'' nous livre nombre d'analyses qu'il a effectuées.
    En voici quelques unes :

    « Le géomagnétisme et les ondes cosmiques sont indispensables à la vie. Tout être vivant est un capteur, transformateur, émetteur d'électromagnétisme. Les variations de l'activité électrique de nos cellules sont enregistrées par les électrocardiogrammes, les électroencéphalogrammes, les électromyogrammes, etc. Les effets biologiques du champ magnétique terrestre sur les paramètres biochimiques et physiques du métabolisme cellulaire sont immédiats. Les anomalies de ce champ, même les plus faibles, ont une influence sur toute vie animale et végétale. »

    « Le physicien allemand Mersmann … a mis au point un géomagnétomètre doté, pour la dernière version, d'une sonde 3D isotropique, sensible et très précise ... Les enregistrements montrent un degré de perturbation de 140 nT/m sur une faille humide... de 9000 nT/m sur un matelas à ressorts. »Pierre

    « Les recherches du physicien Zaboj V. Harvalik ont mis en évidence que l'être humain est un magnétomètre d'une extrême sensibilité. Il réagit à des variations du champ magnétique de l'ordre d'un milliardième de gauss alors que l'intensité du champ magnétique terrestre est d'environ 0,5 gauss, ce qui explique la réaction du sourcier lorsqu'il se trouve en présence d'une veine d'eau souterraine. ...
    La présence de magnétite dans le cerveau humain a été formellement établie en 1992 par J. Kirschvink … toutes les régions du cerveau contiennent de la magnétite, dans des proportions d'environ cinq millions de cristaux par gramme de cerveau. …
    On savait que la magnétite présente chez les oiseaux et les abeilles par exemple leur permet de s'orienter par rapport aux champs magnétiques terrestres. Le sens de l'orientation de certains oiseaux migrateurs est perturbé par des anomalies géomagnétiques ou par les hyperfréquences générées par les technologies modernes... »

     

    « Les radiations émises à la verticale des veines d'eau peuvent provoquer en surface du sol des perturbations plus ou moins importantes en fonction du débit, de l'intensité, de la polarisation ainsi que de la profondeur de celles-ci. …
    Les expériences menées par Jacques Benvéniste au début des années 1990 ont démontré que l'eau, de par sa structure moléculaire, agit comme un transmetteur et un récepteur, non seulement d'informations de nature chimique, mais également d'informations à caractère vibratoire. …
    Selon V. Harvalik, les variations du champ magnétique ou des radiations électromagnétiques stimulent des détecteurs au niveau des glandes surrénales et de l'hypophyse. L'information est transmise au cerveau qui va commander un mouvement imperceptible des bras, rendu visible grâce au mouvement de la baguette. »

    « Le géorythmogramme est la représentation graphique d'une mesure biophysique. Méthode mise au point par le Dr Hartmann, elle permet de mettre en évidence, entre autres, l'influence du lieu sur l'individu. Elle consiste à mesurer la résistivité électrique cutanée , enregistrée au niveau des paumes des mains, à l'aide d'électrodes en laiton reliées à un ohmmètre. Les résultats s'expriment en kiloohms et sont visualisés sur un graphique. Il n'existe pas de norme, les valeurs dépendent de la constitution individuelle du sujet testé.
    Sur un emplacement non perturbé, chaque organisme montre par temps calme une certaine valeur de mesure dont la variation maximale est de 0,5 à 1 kiloohm. En cas de perturbation du sous-sol ou du milieu ambiant, des variations importantes des valeurs apparaissent soudainement... Sur les croisements des réseaux cosmo-telluriques (réseaux des métaux) on obtient des diagrammes caractéristiques et reproductibles...

    En Profiter ou en souffrir :

    Les lectures de Joseph Bikner peuvent sembler anxiogènes, tant on entend parler, dans son livre, de ''perturbations''.

    Pourtant la nature est ainsi faite, et on peut penser avec juste raison qu'elle est faite davantage pour notre bien-être que pour notre malheur. D'après nombre de géobiologues, il y a d'ailleurs sur notre belle terre plus de points favorables à la vie que de points perturbés et négatifs.

    ondes sur l'eau

    La connaissance de ces phénomènes nous permet de choisir la bonne place pour son lit ou son bureau, par exemple, ou de positionner la maison que l'on va construire dans l'endroit le meilleur, etc.

    Cette connaissance remonte à des millénaires, certainement pas sous la même forme, avec les mêmes mots. C'est celle-ci qui a dicté la position de temples, de pierres levées, de menhirs, de bornes cisterciennes par exemple, de quasiment tous les sanctuaires religieux vieux de quelques siècles ou davantage. Et cela a été fait de façon à utiliser ou à transformer la valeur vibratoire de ces points à des fins généreuses, de bien-être de l'humanité, de guérison, d'élévation spirituelle, etc...

    « Menhirs : quelques sites en france

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :